Où pratiquer

International de France 2017

International de France

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Sélections » Senior Hommes » Championnat du Monde 2008 - Groupe C

Une désillusion canadienne

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


22 avril 2008

Lundi 21 avril 2008, à 16h, l’équipe de France vient de s’incliner sur un score sans appel 12-3. L’incompréhension règne, le staff est lessivé, les joueurs perdus dans leurs pensées. Que faire, que penser ? Il faut évacuer cette blessure au plus vite et se remettre dans la compétition.

Le match avait pourtant bien commencé, malgré un but encaissé à la première minute par le leader technique de l’équipe canadienne Philip Schuler, puisque les francais étaient revenus à 2-1 juste avant la fin de la première période grâce à une superbe contre-attaque d’Alexandre Simonian et Raphaël Gelinard. Malgré une domination territoriale adverse et un nombre de shoots très élevés contre eux, les francais ont réussi à rester dans la partie. Ce ne fut malheureusement pas le cas en deuxième période.

Cette dernière a commencé comme la première avec un but après seulement 48 secondes de jeu toujours par Philip Schuler. A partir de ce moment là, le jeu des francais a vacillé et plus rien n’a fonctionné correctement : perte de balle en plein axe, combativité défaillante, placement vagabond et bien-sur nervosité. Les canadiens se sont allègrement promenés dans la zone de vérité francaise et sont venus quatre fois battre un Alexandre Lang impuissant compte tenu de l’immobilisme collectif. A la fin du tiers temps, le Canada menait 7-2, Beat Glauser ayant réduit la marque sur pénalty.

La troisième période fut une copie conforme de la seconde (5-1 au total), le moral dans les chausettes, l’équipe de France joua son va-tout au début, mais rien n’y fit. le Canada était trop fort, ce jour là. On notera aussi les rentrées satisfaisantes de Sylvain Dupuis et surtout de Geoffrey Munoz qui a sorti quelques arrêts très spectaculaires en fin de match. Guillaume Kernacker a été, selon le jury, le meilleur joueur francais du match.

Enfin, il faut certainement être triste et un peu honteux de la prestation mais rien n’est perdu. Dès aujourd’hui, il faudra gagner contre l’Australie, une très belle équipe, fière et rapide, telle que peut-être la France quand elle joue en bloc, en applicant les consignes du coach tout en étant agressive. La France n’est pas une équipe "2 de piques" !

Vous pouvez consulter les statistiques du match en cliquant ici

Vous pouvez regarder le match Australie-France en direct ce soir à partir de 20h15 en cliquant ici

photos prises par Antoine Blanc


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales