Championnat de France - Division 1

Championnat de France - Division 2

Championnat de France - Féminin

Championnat de France - Jeunes

Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

Vous êtes ici : Accueil » Compétitions

Le beau parcours d'IFK Paris en Eurocup

Fournisseur officiel


Partenaire Distribution


Partenaire Media


4 septembre 2011

On commencera par évacuer quelques réserves que la modestie commande de garder en tête.

Tout d’abord, il ne s’agissait pas du plus haut niveau européen, c’est vrai, mais d’un tournoi de qualification, et qui plus est, de la nouvelle Eurocup dont sont absents les représentants du Big Four. Ces derniers se retrouvent désormais en Champions Cup, dans une compétition resserrée et taillée à leur dimension.
Et puis IFK Paris ne termine que 3e du Groupe Ouest qui comptait 5 participants, ratant de fait la qualification qui ne revenait qu’au seul vainqueur de la poule.

JPEG - 63.8 ko
Juventus Iddergem - IFK Paris (Jorgen Olshov)

Ceci étant posé, il faut apprécier le parcours du triple champion de France en titre, car le niveau s’élève partout, la concurrence se renforce mais notre représentant français reste au contact. La chose n’est pas si évidente quand on considère par ailleurs la taille et la jeunesse de notre floorball hexagonal et les freins au développement qu’il peut rencontrer quotidiennement.
Mieux, IFK Paris semble progresser, et la qualification n’était pas loin. Si les Parisiens finissent troisièmes, une victoire sur le Champion d’Espagne, CUF Leganes, lors du dernier jour, les aurait envoyé tout droit en Pologne pour jouer la phase finale. C’est dommage mais les Espagnols sont toujours supérieurs, incontestablement. C’est la troisième opposition en trois participations et le résultat est invariablement en faveur des Ibères dont l’effectif constant et homogène mérite bien sa qualification.

JPEG - 38.7 ko
Viking Roma - IFK Paris (Elisabetta Passinetti)

IFK Paris pensait avoir bien entamé sa campagne en ouvrant le score face à HDM (La Haye), champion des Pays-Bas, lors du premier match. Puis, en proposant aux Bataves une opération "portes ouvertes" pendant le 2e tiers, les Parisiens ont laissé échapper un match qui à l’avenir, devra rejoindre la colonne des victoires.

Faux départ donc, et après une journée de pause consacrée à quelques sorties culturelles dans la cité romaine, on pouvait avoir des doutes au moment de retrouver les champions de Belgique. Ce match est l’une des grandes satisfactions de la semaine pour sa victoire certes, mais aussi pour le caractère démontré par des Français qui ont su renverser, à l’arrachée, le cours d’une rencontre bien mal engagée et truffée de pénalités des deux côtés.

Troisième affiche : les Vikings de Rome, hôtes du tournoi. Deuxième victoire et deuxième satisfaction : match très solide cette fois-ci, mené de bout en bout. A chaque réduction du score italienne, paf ! Un nouveau but. Une vraie montée en puissance. L’Italie réussit aux Parisiens qui s’offrent un troisième succès en trois ans face à un troisième challenger, après Bozen en 2009, et L’Aquila en 2010.

Oui mais voilà, le dernier match n’a pas dérogé à la règle de la domination espagnole. Match serré cependant. IFK Paris a tout d’abord réduit le score, et puis, revenant à 2-3 en début de 3e tiers, on s’est dit qu’il y avait du come-back dans l’air. Problème, de l’indiscipline face à un arbitrage intransigeant au niveau européeen, et un relachement payé cash. Un but en infériorité numérique et puis pour finir, pour du beurre, un dernier but sur pénalty concédé après avoir fait sortir le gardien de but.

On imagine combien cette expérience de haut niveau a dû être plaisante et riche d’enseignements. Défensivement, on gagne des années en une semaine. Offensivement, c’est plus compliqué, et IFK termine plus mauvaise attaque du tournoi ce qui signale tout de suite le secteur à améliorer en priorité. Mais la force offensive se construit face à des oppositions coriaces qui forcent à développer une maitrise collective bien supérieure de l’esprit du floorball. Et force est de reconnaitre que notre championnat manque encore un peu de densité pour progresser rapidement dans ce domaine.

Mention spéciale pour deux joueurs qui ont encore fait parler d’eux cette semaine, comme très souvent en Championnat de France. Linus Davidsson, tout d’abord, termine 3e meilleur pointeur du tournoi avec ses 5 buts et 4 passes décisive. Et puis Ari Saaranen, le portier. Les stats de l’IFF permettent enfin de mettre des chiffres sur les performances de ce gardien sobre mais très efficace. Avec 97 arrêts, il a été le plus actif du tournoi, et il prend la deuxieme place du classement des gardiens avec plus de 84% de réussite. Casque bas, Monsieur Saaranen !

Voilà en tout cas pour les Parisiens une bien belle façon d’ouvrir la saison 2011-2012. Reste à reconstruire un effectif qui réunissait, à Rome, pour la dernière fois, quelques artisans des derniers titres, et vieux briscards de notre championnat. Il faudra être bien solide pour gagner un 4e billet pour l’Eurcocup !

Le parcours d’IFK Paris
Tournoi de Qualification Ouest, Rome, du 31.08 au 04.09

IFK Paris - HDM 1-5 (1-0 ;0-4 ;01)
Juventus FC - IFK Paris 4-5 (1-0 ;3-3 ;0-2)
Viking Roma - IFK Paris 4-6 (0-2 ;3-2 ;1-2)
IFK Paris - CUF Leganes 2-5 (1-2 ;0-1 ;1-2)

Tous les résultats et toutes les stats sur la page officielle de l’IFF


Copyright © FFFL 2006-2014 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.10
RSS
Mentions légales