Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Compétitions » Championnat Senior » Saisons précédentes » Saison 2007/2008

Le PUC conserve son titre !

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


8 avril 2008

La saison de floorball 2007 2008 vient de s’achever avec un magnifique week-end de phases finales.
Le Paris Université Club en est le grand vainqueur puisqu’il conserve son titre acquis l’an passé face aux Rascasses de Marseille, par une victoire à l’arraché dans son derby face aux frères ennemis d’IFK.

PUC - IFK : 2 - 1 après prolongations (0 - 0 ; 1 - 1 ; 0 - 0)

IFK avait montré de belles dispositions tout au long de la saison mais sans pour autant garantir de supériorité nette sur ses principaux rivaux du PUC et de Marseille. Le PUC quant à lui est resté fidèle à son esprit accrocheur et a su s’appuyer sur quelques belles individualités comme Henri Kahonen aux manettes depuis les bases arrières, et l’inévitable chasseur bombardier Simen Langsholt, auteur de trois des quatre buts du PUC ce week-end.

La journée de samedi avait commencé par trois matches de classement : une victoire que l’on peut qualifier de "surprise" des Gladiateurs d’Orléans face aux Ericsson Vikings (2-1), suivie d’un nul 4-4 entre les Knights de St Etienne et les Nordiques de Lille "wild-card" du week-end, et enfin la première des deux confontations entre les Cannoniers de Nantes et les Grizzlys du Hainaut, tournant à l’avantage très net des premiers mais en fin de match seulement, score final 6 - 1.

La suite de la journée a vu IFK Paris gagner le premier billet pour la finale en s’imposant 5-0 face des Pirates du Rhône volontaires mais logiquement battus, et probablement diminués par le triste événement qui les avait touchés quelques jours auparavant. Dans la foulée le PUC s’est imposé face aux Rascasses dans une revanche de la finale 2007, mais sur le plus petit des écarts (2-1) au terme d’un match comme toujours animé et spectaculaire.

La journée s’est ensuite achevé par deux nouveaux matches de classement : un nouveau match nul des Nordiques face aux Gladiateurs (2-2) et un match fou entre les Ericsson Vikings et les Knights de St Etienne se soldant par une victoire étonnante de ces derniers sur le score flleuve de 7 buts à 5.

Dimanche, la journée a démarré très tôt, un peu trop pour les Nordiques défaits 2-4 par des Vikings qui ont ainsi terminé leur saison sur une note positive. Puis les Gladiateurs se sont finalement emparés de la 7e place du classement officiel en battant les Knights 4-0. Les Cannoniers de Nantes ont ensuite confirmé leur 5e place, en partie acquise la veille, grâce à une nouvelle victoire sur les Grizzlys (3-1).

Le spectacle est monté d’un cran avec la finale pour la 3e place, sur les coups de 12h00, avec une très belle explication entre Rascasses et Pirates. Les vieux briscards marseillais l’ont emporté 4-2 mais il faut encore souligner l’excellent fighting spirit lyonnais, toujours prometteur.

Place aux femmes ! Ces dames sont venues illuminées de leur présence le parquet du gymnase Biancotto en lever de rideau de la Finale. Une nouvelle occasion de promouvoir le floorball féminin. Cette fois-ci elles ont du affronter une sélection de jeunes garçons issus de différents clubs et malgré leur défaite 3-5, on peut dire qu’elles ont assuré ! Attirant naturellement tout la sympathie d’un public majoritairement masculin, elles ont offert une très belle combativité, beaucoup d’enthousiasme et on ne peut que souhaiter que ceci annonce un développement rapide de la pratique féminine.

Et puis les deux finalistes sont entrés en pistes. A en croire les témoignages après la rencontre, le spectacle proposé a su pleinement satisfaire le public réuni nombreux dans les gradins, et donnant volontiers de la voix pour encourager les deux équipes.
Peu de buts finalement. Le premier et le troisième tiers-temps se sont terminés sur des scores vierges, le deuxième offrant les deux seuls buts du temps réglementaire, grâce à deux des plus fines gachettes du championnat, Messieurs Linus Davidsson et Simen Langsholt. Beaucoup d’engagement, beaucoup d’actions chaudes, de beaux mouvements, des gestes techniques, une grosse ambiance et un superbe arbitrage... que demander de plus si ce n’est des prolongations ! Les deux équipes ont ainsi du en venir à un supplément de 10 minutes de prolongations en mort subite, ou plutot 7 minutes 30, puisque Simen Langsholt a encore frappé, comme il sait le faire, tout en vivacité et en force. Il fallait s’y attendre.

Beaucoup de déception côté IFK, passé près du titre, beaucoup de joie naturellement chez les Pucistes. Mais finalement beaucoup de satisfaction pour le floorball français, qui devrait revenir encore plus fort à la rentrée prochaine, si l’on en juge par les projets de clubs qui fleurissent partout en France...

Merci au Comité d’Organisation, aux clubs organisateurs, aux joueurs, aux joueuses, aux arbitres, au public... Merci à tous et à très très bientôt !


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales