Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Compétitions

La loi européenne s'impose aux Pirates

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


31 août 2012

Les Pirates du Lyon Floorball Club, champions de France 2012, ont participé ces trois derniers jours au tour qualificatif de l’Eurocup, à Frederikshavn (DK). Des résultats logiques, une petite déception, mais beaucoup d’enseignements évidemment.

La petite déception, c’est certainement celle de ne pas avoir su s’imposer face à HDM Den Haag, dans le dernier match du tournoi. Le sempiternel champion des Pays-Bas, qui compte dans ses rangs Jacques Fournier, ancien international français, était annoncé comme un adversaire à leur portée. Et les Lyonnais ont en effet réalisé une bonne prestation mais doivent accepter la courte défaite : 1-3 (0-1 ;0-1 ;1-1).

Abordable, ce match l’était, mais il conclut une série de résultats dont on ne peut contester une certaine logique. Les Pirates ont payé le prix fort pour apprendre au contact d’adversaires de niveau continental. S’agissant des deux autres formations du groupe, un monde au moins les sépare du niveau français. Les Pirates ont tout donné pour résister et honorer leur qualification, mais à l’instar de l’équipe de France, en qualifications mondiales, en février dernier, ils évoluent simplement plusieurs classes en dessous de ces oppositions norvégienne et allemande.

Face à Slevik, champion de Norvège, Le LFC a du essuyer une avalanche de buts pour terminer la partie sur le score de 16-0. C’est le dernier tiers qui a été le plus rude, avec son coup de moins-bien physique et mental, inévitable quand on a passé tout son temps à résister ainsi à des assauts violents et répétés.

En deuxième lame, les Allemands de Weissenfels se sont montrés tout aussi tranchants, jouant d’un bout à l’autre à 100% de leur capacité. Score final : 19-3 (8-1 ;6-1 ;5-1). Les Lyonnais se sont cette fois illustrés avec insistance auprès des arbitres lettons de la rencontre. Et c’est évidemment une explication à l’ampleur du score : un cumul de 24 minutes de pénalités. C’est beaucoup face à un tel adversaire. C’est aussi un rappel à l’ordre pour tout le monde : l’arbitrage international, le vrai, ce n’est pas l’arbitrage français. C’est bien dommage et forcément ca peut surprendre.
Une satisfaction tout de même avec ces trois buts qui permettent à Benoit Cadars (1+1) et Cédric Maire (1+0) de s’inscrire au tableau officiel des stats de l’IFF. Manaüre Rüsso-Mendoza (1+2) ouvre quant à lui une nouvelle ligne à son palmarès et prend le titre honorifique de meilleur joueur du match, côté lyonnais. Au classement général, Slevik et Weissenfels prennent les deux premières places, sans grande surprise, et se qualifient donc pour les phases finales de l’Eurocup qui se tiendont en octobre en Slovaquie. Pour l’anecdote, haussant très nettement le ton en 3e période, les Norvégiens ont finalement corrigé les Allemands 14-5 dans le dernier match du tournoi.

Ceux qui ont gouté au niveau international savent en tout cas de quoi il retourne. Le floorball français en est encore loin, il y a de multiples raisons à cela,. C’est pourquoi la Fédération Française de Floorball tient à féliciter les Pirates de Lyon pour leur engagement dans cette compétition. C’est ainsi qu’on apprend, qu’on se renforce, et c’est ainsi qu’on participe au développement du floorball ! Bravo à eux.

Le parcours des Lyonnais et les résultats complets de ce tournoi sont à consulter sur le site de l’IFF et la page dédiée.


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales