Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Sélections » Senior Hommes » Championnat du Monde 2008 - Groupe C

La France finit cinquième dans la douleur

Fournisseur officiel


Partenaire Media


28 avril 2008

En battant in extremis après prolongations (4-3), la Serbie, nouveau venu dans le floorball, la France finit comme d’habitude cinquième des championnats du monde Groupe C.

Il était écrit que notre sélection aimait galérer contre les équipes plus faibles sur le papier.

Contre la Serbie, nouvelle venue au niveau international, les Bleus n’ont pas failli à leur réputation.
Face à une équipe soudée, impressionnante dans sa cohésion bien illustrée par ses chants et ses encouragements venus du banc, ils ont quand même réussi à accrocher une cinquième place.

Sur ce match là, la manière n’est pas à retenir, l’engagement n’était pas à la hauteur d’une compétition comme les championnats du Monde, même groupe C. Ce manque de motivation, de respect de soi-même et de l’adversaire est de toute évidence inadmissible.

Seuls quatre éclairs ont permis de gagner ce match pour l’honneur. Les joueurs étaient visiblement plus concentrés sur leur cas personnel que sur les consignes du staff. La sélection est retombée dans les travers et les lacunes déjà constatés contre le Canada et en début de match contre l’Australie. Plus qu’une démobilisation, une rechute coupable.

Les joueurs français ont manqué de solidarité, de discipline et d’engagement, en somme de respect du maillot. La Serbie, au contraire, armée de quelques bonnes individualités venant du championnat suédois et d’un superbe gardien, a montré force, volonté et panache. Et cela se voyait que ses joueurs avaient réellement conscience de l’honneur de jouer ensemble pour leur pays, aussi modeste soit le floorball.

Pour l’anecdote donc, la France a battu la Serbie, après prolongations grâce à un but sur contre attaque du « Capitaine courage » Jérôme Joaille (61ème).

La France qui avait pourtant ouvert le score (Michel Neumuller assisté par Alain Erba), a été menée dans la deuxième période avant de revenir dans la partie par Mickael Lanini (2 buts) et s’est faite reprendre dans le dernier tiers à moins d’une minute de la fin (59.06).

Ce match pour le moins difficile a montré à quel point la sélection nationale est bien à sa place (5ème). Pour viser plus haut, il faut mieux se préparer et s’appuyer sur un gros mental de compétiteur, au niveau individuel et collectif. Il faut être fier de représenter son pays, à commencer par tous les joueurs écartés et restés en France.

Le chantier est encore vaste, mais au moins on a une bonne idée des zones de progrès.


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales