Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Sélections » Senior Hommes

Interview Michel Müller

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


28 novembre 2006

Comme beaucoup de monde ne te connaît pas encore, peux-tu me faire un petit descriptif sur « Mais qui est Michel Muller ? »

Né le 8 mai 1959 à Zurich (CH), je m’avance à grands pas vers mes 48 ans. Je suis marié et père de 3 adolescents (15 ans et 2 jumeaux de 17 ans), bien sûr aussi joueurs de floorball après avoir pratiqué pendant au moins 10 ans le hockey sur glace. Bilingue, français /allemand, je pratique aussi un peu l’anglais et l’italien. Je ne suis pas entraîneur professionnel puisque je gagne ma vie comme employé de l’administration fédérale en tant qu’inspecteur dans le domaine de l’alcool. Mes passions se tournent bien évidemment vers le sport et en particulier vers le unihockey (floorball), le hockey sur glace, le ski de piste et les courses de randonnée à ski en haute montagne. Lorsque je trouve encore un peu de temps, je le consacre à mes hobbies qui sont la photographie, le cinéma et la vidéo.

Qu’elles seront les prochains objectifs de l’équipe de France ?

Les objectifs que je me suis fixé pour l’Equipe de France sont de plusieurs ordres :

+ de manière générale :

- faire progresser et élever le niveau de jeu par des entraînements ciblés sur la base des constatations faites au cours des ces deux dernières années et notamment au cours des derniers Championnats du Monde ;
- intégrer des jeunes joueurs dans le cadre national afin d’assurer la relève du floorball français = élargissement du cadre national ;
- mettre sur pied d’une équipe B ou Espoirs qui participera aux stages du cadre national et éventuellement aussi à des tournois internationaux.

+ en vue des prochains championnats du Monde :

- construire une équipe performante, équilibrée, soudée et volontaire ;
- consolider la cohésion de l’équipe ;
- progresser : - techniquement, - mentalement, - au point de vue des résultats.

En ce qui concerne une qualification dans le groupe B, il est évident que ce but restera dans l’optique de l’Equipe de France. Après avoir pu jauger le niveau du groupe C ainsi que de quelques équipes du groupe B, je prétends que la France aurait sa place dans le groupe supérieur, tout comme d’autres équipes contre lesquelles nous avons joué lors des derniers Championnats du Monde. Le système actuel de la répartition des groupes selon l’ordre d’arrivée de chaque pays fausse quelque peu la répartition des forces en présence. Je compte beaucoup sur le projet de l’IFF qui envisage de redistribuer les cartes en organisant une sorte de présélection avant les tournois des championnats du Monde, à l’instar de ce qui se fait par exemple dans le monde du football. La France, comme les autres nations qui militent actuellement dans le groupe C, auraient ainsi l’opportunité de briguer une place parmi les nations actuellement classées dans les niveaux supérieurs de la hiérarchie mondiale. L’Equipe de France a prouvé lors des derniers Championnats du Monde qu’elle en avait le potentiel ; il nous reste maintenant à continuer à travailler durement afin d’améliorer nos points faibles.

Chaque entraîneur étant différent, que vas-tu changer dans la sélection par rapport à celle d’Alain Kulczyki ?

Il est vrai que chaque entraîneur a des idées différentes, une conception différente, un système de jeu différent, etc. Par contre, tous les entraîneurs ont le même but : faire progresser leur équipe et faire en sorte qu’elle soit la meilleure ! A ce stade, nous serons tous d’accord… seuls les moyens pour y parvenir vont certainement différer ! Pour débuter, j’ai établi un catalogue de règles concernant l’équipe qui touchent le comportement des joueurs avant, pendant ou après un entraînement, un match ou un tournoi. Je vais demander à chaque joueur un engagement maximal lors de chaque stage ou tournoi, une volonté d’apprendre et de transmettre, et les responsabiliser encore plus en ce qui concerne leur préparation individuelle – tant en ce qui concerne la technique que la condition physique - qu’ils devront parfaire en dehors des stages. Les entraînements seront structurés de manière à ce qu’ils soient variés et qu’ils abordent autant les habiletés individuelles que collectives.

Comment se feront les sélections de joueurs en équipe de France ?

Si nous voulons atteindre nos objectifs dans le développement de la formation et dans l’amélioration des performances de l’Equipe de France nous devons impliquer encore plus les clubs dans le processus de sélection, toutefois, sans que cela ne fausse le jugement du sélectionneur. Je souhaiterai que chaque responsable de club ou entraîneur incite encore plus les joueurs les plus talentueux de son équipe à se présenter aux stages de l’Equipe de France. Comme cela s’est fait auparavant, le sélectionneur pourra aussi appeler des joueurs qu’il aurait remarqués lors du championnat de France ou lors d’autres compétitions. Les performances seront jugées au cours des différents stages et les points à améliorer seront discutés individuellement avec chaque candidat. [...]


Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette interview sur le forum


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales