Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Compétitions » Championnat Senior » Saisons précédentes » Saison 2009/2010 » Résultats de Division 1

D1 : La température monte pour la fin de saison

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


24 mars 2010

Samedi dernier se tenaient à Lyon la dernière journée de saison régulière de D1, ainsi que les débuts des play-offs, avec les demi-finales aller.

Samedi, pas de surprise au tableau d’affichage. Les 4 premiers affrontaient respectivement les 4 derniers, et la hiérarchie a été respectée dans chaque rencontre. Un seul match a failli faire sensation et propulser les Rascasses de Marseille en play-down, c’est celui opposant ces dernières aux Ericsson Vikings. Les Vikings menaient en effet 2 buts à 1 à l’entame du dernier tiers-temps. Marseille, à l’effectif toujours aussi diminué en nombre, a ainsi échappé au désastre grâce à un sursaut de fin de rencontre et une rafale de 4 buts que l’on n’attendait plus.

Dimanche, les demi-finales ont offert un tout autre spectacle. Celui qu’on attendait en cette fin de saison, avec des matches engagés et à suspense... sauf un, à vrai dire.

Des play-down indécis

En ouverture les Ericsson Vikings ont affronté les Dragons Bisontins, et ils se sont une nouvelle fois écroulé pour concéder un match nul 4-4, qui annonce un retour très intéressant à suivre. Le perdant sera relégué. Ca devrait chauffer le 10 avril...

Puis les Canonniers de Nantes se sont mesurés aux Grizzlys du Hainaut. L’entame a donné raison aux parieurs les plus conservateurs, puisque les Canonniers ont rapidement pris le large et mené la rencontre 5 buts à 0. Et puis le Grizzly s’est réveillé ! Les joueurs du Hainaut ont traversé la saison régulière avec difficulté ne parvenant pas à arracher de point, de peu parfois comme face aux Vikings ou aux Dragons Bisontins, mais ils ont joué le jeu jusqu’au bout se déplacant en nombre pour ce dernier week-end. Et il faut saluer cet engagement, récompensé par un retour au score totalement inespéré. 4 buts de rang leur ont permis de terminer la rencontre sur le score de 5 à 4. Les Canonniers de Nantes n’ont donc pas assuré le maintien loin s’en faut, et c’est un autre match palpitant en play-down qui nous attend le 10 avril.

Des play-off à double-tranchant

Dans la course au titre, le spectacle proposé n’a pas été tout à fait le même au cours des deux demi-finales.

Dans la première, les tenants d’IFK Paris ont confirmé leur supériorité à toute épreuve, en martyrisant les Rascasses de Marseille, 14 - 1. Pas grand chose à signaler à vrai dire si ce n’est le courage des 6 joueurs de Marseille. Quel dommage de voir cette équipe si peu fournie. Les joueurs présents sont de bons joueurs, ils ont tout donné, ils ont essayé. Ils méritent un autre résultat. Mais que faire avec un effectif à ce point réduit face aux Parisiens quasiment au complet, et qui ont eu tout le loisir de dérouler leur jeu, en particulier au cours d’un 3e tiers-temps à un sens unique...
Difficile d’imaginer un retournement de situation au retour. Reste aux Marseillais à venir sauver l’honneur, et pour ces nouveaux joueurs prometteurs à venir regagner de l’expérience et de la confiance en vue de la saison prochaine.

La deuxième demi-finale entre le PUC et les Pirates de Lyon a connu un déroulement très différent. La rencontre s’est déroulée dans un état d’esprit assez tendu mais en dehors de quelques débordements à corriger pour la suite, le spectacle fut plaisant et l’engagement des deux équipes particulièrement élevé. Beaucoup de spectacle, et un score finale de 5 buts à 3 pour le PUC qui laisse entrevoir une demi-finale retour explosive ou rien n’est joué du tout. En effet, les Pucistes ont fait parler l’expérience et ont mené au score d’un bout à l’autre, avec un Marc-André Gosselin toujours aussi efficace et pesant devant le but. Les Lyonnais ont quant à eux abordé la rencontre sous tension. Heureusement ils ont su se ressaisir et canaliser leurs énergies pour revenir au score en retrouvant ce jeu très prometteur observé lors des dernières rencontres de saison régulière.
Le retour n’est à manquer sous aucun prétexte. Programmé en fin de journée le samedi 10 avril, on annonce une salle à guichets fermés ! L’ensemble des protagonistes de D1 et de D2 seront réunis pour les phases finales, et pourront ainsi assister à ce choc.

Rendez-vous dans trois semaines donc pour l’épilogue de cette saison de D1 et pour celui de D2 où l’on ne manquera pas de suivre les différentes rencontres de classement et bien évidemment les deux duels pour la momntée entre les Tigres Grenoblois et les Hoplites d’Amiens d’une part, et les Nordiques de Lille et les Gladiateurs d’Orléans d’autre part.


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales