Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Compétitions » Championnat Senior » Saisons précédentes » Saison 2010/2011 » Play-offs 2011

CHPT - 4 candidats, un seul titre

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


12 mai 2011

J-2 : troisième et dernier chapitre de cette présentation des play-offs qui se termine logiquement par le haut du classement et la lutte entre les 4 meilleures formations du championnat.

Ces 4 candidats au titre de Champion de France sont des habitués de la situation, et le parallèle est tentant entre le "Big Four" international (Suède, Finlande, Suisse, Rep. Tchèque) et notre "Big Four" national, une nouvelle fois au rendez-vous des demi-finales : Rascasses de Marseille, PUC, IFK Paris et Pirates de Lyon.

Ces 4 équipes monopolisent bien les places de demi-finalistes depuis 2007-2008. Il s’en est fallu de peu pour assister à une surprise en Poule B, avec l’intervention des Tigres Grenoblois, et le parcours plus que chaotique du PUC. Mais cette année encore, les affiches seront classiques, avec trois "double-champions" et le traditionnel outsider lyonnais.

PNG - 47.5 ko

Paris Université Club 1 vs Rascasses de Marseille - Samedi 14 Mai, 14h45

Vainqueurs des deux premières éditions de notre championnat en 2005 et 2006, les Rascasses de Marseille ont ensuite cédé leur place aux équipes parisiennes. A l’exception de la saison passée, ils ont toujours constitué une équipe dangereuse et candidate au titre, avec quelques individualités très expérimentées, et désormais de nouveaux joueurs en pleine progression. Si tactiquement, les Marseillais n’ont pas toujours convaincu cette saison, ils ont retrouvé leur atout force avec le redoutable Manaüre Russo-Mendoza, capable de faire gagner des matchs à lui tout seul. Mais il ne sera pas tout seul justement. On attend avec impatience l’annonce du "starting six" marseillais qui peut avoir fière allure. Les Rascasses ne se déplaceront pas pour un voyage de courtoisie, les Pucistes le savent.

Le PUC justement. Le club a traversé une saison régulière 2010-2011 en forme d’énigme. Ou bien est-ce pour mieux dérouter leurs adversaires en phases finales ? 6 victoires et 4 défaites, c’est un bilan inhabituel pour le vainqueur des éditions 2007 et 2008 du championnat. D’autant que le profil des équipes qui ont battu le PUC est assez hétérogène : IFK Paris, Pirates de Lyon, mais aussi les deux promus grenoblois et nordiques. Le PUC a joué avec le feu jusqu’au dernier jour, se reveillant en catastrophe pour dominer les Tigres dans un véritable quart de finale de la Poule B. Le PUC a tout montré cette saison : un jeu de passe rapide, fluide et une énergie digne de ses meilleures années, et puis une léthargie presque suffisante avec un manque de réalisme devant le but. S’agissant de phases finales, il y a cependant fort à parier que le PUC saura retrouver son vrai visage combattif.

Les chiffres
- PUC et Rascasses se sont affrontés à 8 reprises en championnat.
- Le PUC mène par 5 victoires à 1, pour deux matchs nuls
- Cette saison, le duel a tourné à l’avantage du PUC : 7 buts à 3

A surveiller
- Rascasses : Manaüre Russo-Mendoza, top scoreur de division 1, avec 22 buts en 10 matches
- PUC : Eino Heinonen, 14 buts et 6 assists en 8 matchs

PNG - 46.4 ko

IFK Paris 1 vs Lyon FC Pirates 1 - Samedi 14 Mai, 16h10

L’autre demi-finale est tout aussi indécise, si l’on en juge par le résultat et le profil de la rencontre de saison régulière entre les deux protagonistes.

IFK Paris est un favori assez logique. Les jaunes et bleus sont double-champion de France en titre. Et cela fait maintenant plus de deux ans qu’ils n’ont pas perdu. C’était en février 2009, face aux Rascasses de Marseille (3-5). Depuis ils ont enchainé 22 victoires en 22 matchs, avec deux titres à la clé. Et si vous avez bien suivi, cette saison, ils sont encore invaincus, cumulant, et de loin, les statuts de meilleure attaque (67 buts pour), et de meilleure défense (10 buts contre).

Le tableau semble proposer une affiche déséquilibrée. Oui mais attention, les Pirates du Rhône sont l’équipe qui a probablement posé le plus de souci à IFK, ne s’inclinant que sur le plus petit des écarts (1-2) lors du tour organisé en février, à Béziers. Les Lyonnais ont gagné en discipline et en sérénité, tout en préservant une belle intensité physique. Leur jeu collectif progresse, leur permettant de prendre un peu mieux le jeu à leur compte que par le passé, et certains voient comme un déclic dans leur récente et nette victoire historique sur le PUC (6-3). Le mois de Mai sera-t-il celui des Pirates ? Des Caraïbes oui, mais du Rhône ?

Les chiffres
- IFK Paris et Pirates de Lyon se sont affrontés 7 fois en championnat.
- Avantage très net aux Parisiens : 7 victoires à 0
- Cette saison, match très serré avec une victoire parisienne sur le fil : 2-1

A surveiller
- IFK : le tandem Davidsson-Dupuis et son total de 37 buts et 23 assists en 10 matchs
- Pirates :Josselin Debraux, troisième meilleur passeur du championnat, juste derrière les deux parisiens, avec 8 assists.

JPEG - 41 ko
PUC 1
JPEG - 65.3 ko
Rascasses Marseille
JPEG - 43.5 ko
IFK Paris 1
JPEG - 38.3 ko
Lyon FC Pirates 1

Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales