Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Sélections » Senior Hommes » Championnat du Monde 2012 - Qualifications

C'est bon pour le moral !

Fournisseur officiel


Partenaire


Partenaire Media


3 février 2012

Au terme d’un 3e tiers-temps haletant, l’Equipe de France remporte face à la Belgique une victoire méritée mais qui a eu beaucoup de mal à se dessiner. Le score final est de 5 buts à 4 et en ouvrant son compteur, notre sélection s’offre également la possibilité de viser la 3e place du groupe.

C’est l’un de ces matchs où l’on se trouve particulièrement content, et même soulagé d’être du côté des vainqueurs. Le score final et son évolution en témoignent, cela n’a pas été simple. Les deux premiers tiers-temps ont été agaçants, et le troisième totalement fou. Mais le mérite revient à nos joueurs et à notre staff de ne s’être jamais affolé. Une qualité observée à Tourcoing en novembre et qui a refait surface au bon moment, ici à Münster.

La partie avait bien commencé avec une ouverture du score signée Florent Rivoire sur un joli tir rasant en pivot. Et puis pendant 40 minutes, les Français n’ont cessé de prendre le jeu en main mais de se heurter sur un bloc belge très compact. Et les "Diables Rouges" ont une nouvelle fois fait parler leur qualité de contre-attaque, prenant progressivement un avantage inquiétant : 3-1 à la 31e minute.

Depuis l’ouverture du score, les Français rencontrent de grandes difficultés à cadrer leurs frappes. Mais à la 47e minute, Michel Neumuller, impact player de cette équipe, prend sa chance, totalement excentré, et loge un tir puissant dans la première lucarne. Il rééditera l’exploit à l’identique, 10 minutes plus tard, pour l’égalisation française à 4-4.

Entre temps, Manaüre Russo-Mendoza est exclu 2 minutes pour une crosse haute très litigieuse, le scenario tourne mal. Mais la maison bleue résiste, la pénalité est effacée et peu après son retour sur le terrain, profitant d’un pressing très efficace de Florent Rivoire, Capitaine Mana trouve lui aussi la lucarne pour égaliser à 3 partout.

C’est au moment où l’on croit la machine lancée à pleine vitesse que les Belges, contre le cours du jeu, font ressortir le diable de la boite et trouvent le moyen de reprendre la tête, sur un nouveau contre alors que les Bleus viennent de frapper le poteau : 3-4 (54e). Vient donc ensuite l’égalisation de Michel Neumuller, peu avant un coup-franc improbable ! Nous sommes à mi-terrain et la combinaison de départ proposée par la ligne 1 française a fière allure. La frappe qui s’en suit un peu moins mais elle est déviée par Alexis Boren qui lobbe miraculeusement, soyons sincères, l’excellent gardien rouge.

La France prend enfin la tête et à la faveur d’une dernière pénalité contre les Belges pour jeu dur, elle va la conserver jusqu’au coup de sifflet final libérateur.

Grâce à cette victoire, la France se relance dans la course à la 3e place. Elle va jouer la deuxième de ses "trois finales" demain contre l’Espagne. La dynamique est là mais attention, si les Espagnols n’ont plus rien à jouer en terme de qualification, ils ont la ferme intention de l’emporter demain. Dans leur rang, on compte quelques anciens coéquipiers d’un certain Roberto Mezquita, sélectionneur français et ancien international ibérique. Il y aura assurément de la grinta demain sur le terrain. Mais les Bleus ont eux aussi du caractère, ils l’ont parfaitement démontré aujourd’hui.

France - Espagne, c’est samedi à 15h30. A suivre absolument !

Feuille de match officielle France - Belgique


Copyright © FFFL 2006-2017 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales